La rentrée a eu lieu il y a un peu plus d’une semaine. Certains sont toujours à la recherche de ce fameux porte-vues de 200 pages à 7 € pièce ou encore, de ce cahier de 100 pages qui en a en fait, 96. Pendant longtemps, « rentrée » a rimé avec la contraignante et incontournable étape des fournitures scolaires. Aujourd’hui, plusieurs alternatives sont possibles. On vous les présente.

1. Acheter ses fournitures sur le net 

La première grande révolution de l’achat des fournitures : internet sans hésitation. Et oui, certains sites dédiés spécialement à la vente des fournitures proposent des tarifs très attractifs. Pour des prix encore plus intéressants, les Français ont aussi développé une nouvelle habitude : faire un tour sur les sites d’occasion. On peut y trouver des fournitures et même des livres de seconde main à moindre coût.

2. Les grandes surfaces s’y mettent

Il est également possible de se faire livrer les fournitures en commandant via les sites internet des grandes surfaces. Petite variante : les vendeurs prennent en note votre liste par internet ou autre, puis se chargent de rassembler tout le matériel.  Une fois que c’est prêt, il n’y a plus qu’à venir tout récupérer sur place.

3. Les packs sur-mesure 

Autre technique : les achats groupés ou mieux, les packs déjà complets proposés par les écoles elles-mêmes. L’avantage : vous avez tout en une seule fois, sans risquer de vous tromper, sans vous déplacer au magasin et à l’avance. Le prix est aussi beaucoup plus intéressant. Pour un collège en banlieue lyonnaise par exemple, les packs complets sont facturés 60 €. Bien entendu, cela dépend des écoles.

Malgré tout, pour certains, l’achat des fournitures reste un moment de plaisir. Ils ont à coeur d’aller choisir, en magasin, leurs nouveaux stylos, leurs nouveaux agendas et leurs nouveaux cahiers pour la nouvelle année scolaire. A chacun sa méthode !